Le Cubzaguais revient sur sa Grande Guerre

En cette année du centenaire du déclenchement de la Grande Guerre, la municipalité de Saint-Laurent-d’Arce a souhaité apporter sa contribution aux différents événements et commémorations organisés sur tout le territoire national. Ainsi propose-t-elle jusqu’à samedi, à la mairie (1), une exposition rétrospective consacrée à la Guerre 1914–1918. Jacques Bastide, maire de Saint-Laurent-d’Arce, et lui-même féru d’histoire, a participé activement à l’organisation de l’événement.

Un hommage

Lors du vernissage samedi dernier, il a donc remercié chaleureusement toutes les personnes et associations qui ont permis une rétrospective aussi complète, concourant « au devoir de mémoire » : « Pour les adultes et pour les enfants qui devront reprendre le flambeau du souvenir, nous avons cherché des témoignages de ce conflit, qui a profondément bouleversé l’histoire de tous les Français et la nôtre en particulier.

Et c’est d’abord à nos poilus, à ceux notamment dont le nom figure sur le monument aux morts que nous avons voulu rendre hommage. » Jacques Bastide a ensuite cité un à un tous les soldats, « ceux qui sont morts pour nous et qui le temps de cette exposition ressortent de l’anonymat », selon ses propres termes, et l’âge qu’ils avaient à leur mort.

L’Association nationale des croix de guerre et de valeur militaire (ANCGVM) d’Ambarès-et-Lagrave a prêté un ensemble de panneaux déjà constitué sur la vie quotidienne des poilus dans les tranchés, l’Association pour la recherche historique et archéologique et la protection du patrimoine de Saint-Laurent-d’Arce (Arhal), représentée par Christophe Meynard, a travaillé sur l’histoire locale en effectuant des recherches sur les poilus de la commune.

Avec les Saint-Laurentais

Dans ce même but, des Saint-Laurentais ont mis à disposition leurs biens personnels et leurs collections privées. Grâce à eux, les visiteurs peuvent prendre connaissance des lettres, journaux, photos, cartes postales mais aussi de multiples objets du quotidien des soldats.

Parmi ces visiteurs, les grandes classes de l’école se succèdent cette semaine pour découvrir ce passé qui appartient à la fois à l’histoire locale et l’histoire mondiale. Lundi après-midi, c’était au tour de Sylvie Hiverniau et sa classe de CM2. Les élèves ont pu toucher des casques de poilus, des pantalons.

Afin de les aider à mieux comprendre tout ce qu’ils découvraient, Jacques Bastide, Laurent Chailloleau et Gilbert Sicot les ont accompagnés dans leur visite. Les enfants étaient très intéressés et ont posé beaucoup de questions : « Nous sommes en train de travailler dessus en classe justement, expliquait l’une d’entre eux, c’est super de voir les objets en vrai ! »

Ils reprendront tout cela en classe avec les documents donnés à leur enseignante, et « pourquoi pas revenir après l’école avec nos parents », propose un élève à sa maîtresse en partant. Ils auront jusqu’à samedi inclus pour le faire.

 

(1) « Rétrospective 1914–1918 », l’exposition est visible à la mairie, située au 8, rue Pierre-Georget, aux heures d’ouverture, jusqu’au samedi 17 mai.