La vie de la Marquise de La Tour du Pin dévoilée dans un livre

L’historienne Madeleine Lassère a présenté samedi 24 mai 2014, à Saint-Laurent d’Arce, ses deux derniers ouvrages : « Lucie de La Tour du Pin, marquise courage » et « Histoire de Bordeaux ».

Invitée par l’Association Historique et Archéologique de Saint-Laurent d’Arce (ARHAL), elle est revenue sur la vie de Lucie Dillon, marquise de La Tour du Pin, châtelaine du Bouilh, à Saint-André de Cubzac, pendant plus d’une heure et sans notes.

Passionnante et passionnée par son sujet, elle a remis l’itinéraire de cette femme hors du commun dans son époque en invitant les lecteurs à découvrir la vie de celle qui vécut la Révolution et se retrouva, en quelques années, de la Cour du roi à l’exploitation d’une ferme aux États-Unis.

Les Cubzaguais connaissent bien la rue de La Tour du Pin et la maison de retraite qui porte le même nom mais peu connaissent cette famille qui a fait construire le château du Bouilh au XVIIIe siècle. Il y a quelques temps, la bordelaise Madeleine Lassère s’est lancé un défi : écrire une biographie de Lucie de La Tour du Pin. Historienne de formation, spécialisée dans les biographies, Madeleine Lassère est passionnée par le XIXe siècle et le fait revivre en évoquant dans ses ouvrages des figures emblématiques comme Charles de Montalembert, la princesse de Ligne, la reine Louise des Belges ou Delphine de Girardin. Dans sa dernière biographie, éditée par Sud Ouest, l’auteur articule avec brio les manoeuvres politiques et leurs incidences sur la vie familiale d’une aristocrate soumise aux aléas de sa condition de femme.